Ubisoft Presents Fantasia 2008

L’Europe et l’Asie sont à l’honneur en ce début de semaine.

7 juillet 2008 14:26:00

Si vous avez aimé le film catastrophe intimiste Right At Your Door l’an dernier, vous ne voudrez certes pas manquer Before the Fall: un intense suspense apocalyptique qui se transforme peu à peu en slasher brutal et choquant. F. Javier Gutiérrez s’est mérité plusieurs prix à Malaga avec ce film et fut même de la sélection officielle du prestigieux festival de Berlin.

Lorsqu’on a une seule et unique chance de voir un des milleurs films Coréen de 2007, on serait fou de la manquer. Paradise Murdered est un thriller humoristique, où une gallerie de personnages attachants succombent à une psychose collective lorsque les cadavres commencent à s’empiler sur leur petite île coupée du monde extérieur. Cette première canadienne jouit d’une distribution à tout casser avec, entre autre, Park Hae-il (Memories of Murder et The Host).


Paradise Murdereden première canadienne

La science-fiction espagnole est décidément à l’honneur aujourd’hui. Après la menace d’une météorite colossale, c’est le voyage dans le temps qui vous attend avec Timecrimes. Comme pour son prédécesseur Before the Fall, ce film de Nacho Vigalondo s’est mérité de nombreux prix sur le circuit festivalier et est présenté pour la deuxième et dernière fois à Fantasia 2008. On entend des rumeurs de remake pour Timecrimes et on avance même que George A. Romero, le roi des zombies, pourrait être aux commandes.

The Substitute s’est attiré des commentaires élogieux à la projection d’hier et c’est votre chance d’aller vérifier s'ils sont mérités. Cette histoire d’institutrice capable de lire les pensées de ses élèves qu’elle terrorise, vous réserve de nombreuses surprises et se doit d’être vue avec le public fantasien. Paprika Steen vole le spectacle aux jeunes interprètes, qui jouent pourtant avec une assurance peu commune pour leur âge. Du bonbon en provenance du Danemark.

Grande première canadienne pour un film fort attendu, de l’un des réalisateurs les plus acclamés de son époque! Johnny To s’éloigne des gangsters des triades hongkongaises qui peuplent habituellement ses films, pour se lancer dans l’univers des voleurs à la tire. The Sparrow conserve néanmoins toute l’élégance et la virtuosité propre à l’auteur et nous donne une nouvelle occasion de constater l’immense talent de l’acteur Simon Yam. Un film magnifique où romantisme, humour et action font bon ménage. C’est aussi un hommage à la ville de Hong Kong.

sparrow2.jpg
Sparrow en première canadienne

Tenez vous bien, car Beautiful Sunday vous entraîne dans un tourbillon complexe mais haletant, où les apparences sont souvent trompeuses. Un policier corrompu et un délinquant sexuel se livrent une joute psychologique sans merci dans ce premier film d’un cinéaste plein de promesses: Jin Kwang-kyo. Ce polar de Corée du Sud vous est présenté en première canadienne.

Finalement, tous les amateurs de dessins-animés ne peuvent absolument pas rater toute la démonstration du savoir faire français déployé dans Peur(s) du noir. Six incursions dans les phobies qui nous habitent, par six réalisateurs différents. Tout un programme si on veut se foutre une pétoche de qualité. L’esthétique renversante vous fera vivre un festin visuel monochrome inoubliable.

peursdunoir.gif
Peur(s) du noir en première canadienne



Nicolas Archambault