Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Technotise: Edit & I

Voir la bande-annonce

Visitez le site Internet

Technotise: Edit & I

(Technotise: Edit i ja)

Première montréalaise

  • Serbie 2009
  • 100 min
  • 35mm
  • Serbe (Sous-titres Anglais)

Genre

Science Fiction / FantastiqueAnimation

À l'affiche

Billets

Équipe de production

Réalisation: Aleksa Gajić
Scénario: Aleksa Gajić
Interprètes: Sanda Knežević, Nebojsa Glogovac, Nikola Đuričko, Marija Karan, Vlasta Velisavljevic
Production: Zoran Cvijanović, Aleksa Gajić, Milko Josifov, Alex Nikolić
Origine de la copie: Black White 'N' Green Animation Studios

Dans...

Subversive Serbie   

Évènements Spéciaux:
Subversive Serbie


Première partie...

Oranus   

Oranus

Estonie
2009 | 19 min
Anglais

Calendar

Description

Nous sommes à Belgrade en 2074. Edit est une jeune étudiante en psychologie. Sûre d’elle-même, intelligente et exceptionnellement belle, elle doit néanmoins composer avec une mère difficile et un petit ami gaffeur appelé Bojan. Parallèlement à ses études, Edit travaille pour une grande firme de recherche scientifique où elle doit tenir compagnie à un génie des mathématiques silencieux, reclus et probablement autiste. Après avoir échoué à son difficile examen de psychologie pour la sixième fois, elle se résigne à abaisser considérablement ses standards éthiques et se procure une puce capable de décupler la mémoire sur le marché noir. Ce dispositif implanté dans son bras lui garantit la note de passage à son prochain examen. La puce fonctionne, mais entraîne d’étranges effets secondaires et Edit se met à gober des suppléments de fer comme une toxicomane. Quelque chose se trame à l’intérieur d’elle-même et, peu importe la nature de sa mystérieuse condition, la compagnie qui l’emploie y accorde un grand intérêt…

Ainsi s’entame le premier long métrage d’animation serbe, un feu roulant cyberpunk énergétique qui en met plein la vue. Calibrant minutieusement ses notions scientifiques, il passionnera les amateurs d’animation japonaise et les amants de la bande dessinée européenne. TECHNOTISE: EDIT & I doit beaucoup aux classiques cyberpunks nippons (vous verrez un clin d’œil astucieux à AKIRA), mais contrairement à GHOST IN THE SHELL, une influence apparente, il maintient un niveau de divagations philosophiques postmodernes relativement bas pour plutôt se laisser aller à l’humour noir grinçant si caractéristique de la Serbie. Esthétiquement, TECHNOTISE: EDIT & I est un festin visuel pour tous les amateurs de bandes dessinées européennes de science-fiction à la Moebius et Métal hurlant. En plus d’être un illustrateur de renom dans son pays, le réalisateur et scénariste Aleksa Gajić est reconnu à travers l’Europe grâce à ses bandes dessinées publiées par Soleil, le monstre français de l’édition. Ce premier film est une suite de son populaire roman graphique « Technotise » et sa force remarquable à la table de dessin est transmise dans chaque photogramme du film. On y retrouve tellement de détails et de dispositifs magnifiquement et minutieusement détaillés qu’un deuxième visionnement est nécessaire pour apprécier toute sa richesse visuelle. Les amateurs d’animation futuriste pour adultes dotés de jugement n’ont que le Japon vers qui se tourner depuis bien longtemps, mais TECHNOTISE: EDIT & I prouve que l’Europe de l’Est, déjà auteure d’un riche historique dans ce médium, est remplie de potentiel enthousiasmant.

—Rupert Bottenberg (traduction Nicolas Archambault)

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.