Propulsé par Divertissement

English

Absentia

Première canadienne

  • Horreur / Drame
  • /
  • ÉTATS-UNIS
  • /
  • 2011
  • /
  • 91 min
  • /
  • HD
  • /
  • Anglais
Absentia Absentia Absentia Absentia Absentia

En présence du réalisateur, scénariste et producteur Mike Flanagan et des producteurs Justin Gordon et Morgan Peter Brown

GAGNANT : Prix du meilleur film narratif, Festival international du film de Sonoma 2011
GAGNANT : Meilleur film d'horreur, Festival international du film d'horreur et de science-fiction de Phoenix 2011
GAGNANT : Mention honorable, Meilleur film narratif, Festival du film de Fargo 2011

À l'affiche


"Pretty damn terrifying" — AIN'T IT COOL

"Haunting, beautiful and scary as hell” — ARROW IN THE HEAD

"Creepy, intelligent and mesmerizing" — MICROFILMMAKER

Équipe de production

Réalisation: Mike Flanagan
Scénario: Mike Flanagan
Interprètes: Katie Parker, Courtney Bell, Dave Levine, Doug Jones
Production: Justin Gordon, Mike Flanagan, Morgan Peter Brown
Origine de la copie: FallBack Plan Productions

Première partie...

The Suicide Tapes   

The Suicide Tapes

première canadienne
États-Unis
2011 | 24 min
Anglais

Synchro

Description

Un individu ayant disparu conserve ce statut légal pendant sept ans, après quoi il est considéré comme décédé en contumace, ou « in absentia » en latin. Aujourd’hui, le mari de Tricia mérite ce triste titre. Mais même après avoir rempli le dernier formulaire, sa femme poursuit néanmoins ses démarches pour le retrouver, s’accrochant au peu d’espoir qu'il lui reste. Après un séjour en désintox, sa jeune sœur Callie emménage chez elle pour lui apporter du support. Elles évitent avec acharnement de parler de l’éléphant dans le salon. Leur ville, voyez-vous, possède un haut taux de personnes disparues. Beaucoup plus élevé que la normale. Chaque arbre semble décoré de nombreux avis de recherche et tout le monde connaît quelqu’un connaissant quelqu’un s’étant un jour évaporé sans laisser de traces.

De temps à autre, un film indépendant fait avec des bagatelles (financé dans ce cas-ci avec Kickstarter et tourné avec une Canon DSLR) sort du brouillard pour venir vous glacer le sang. En 2011, ABSENTIA est ce film. La petite production qui hantera vos cauchemars. Rappelant Val Lewton en invoquant une authentique peur primaire, ABSENTIA est l’un des films d’horreur les plus terrifiants et intelligents des dernières années. Il s’agit d’un premier long métrage prometteur de la part du réalisateur et scénariste Mike Flanagan. Grâce à des personnages bien construits, des interprétations prenantes et un noyau émotionnel solide, Flanagan crée une réalité que jamais vous ne remettrez en question. Lorsqu'apparaissent en cette réalité d’inquiétants éléments du surnaturel, votre cœur commencera à battre la chamade. Voici un film qui réveillera l’enfant qui sommeille en vous en le tirant à la surface pour lui enflammer la tête. Vous allez avoir peur du noir. De ce qui se cache entre les murs. Des sons que l’on entend à l’intérieur d'autres sons. Vous n’oserez plus regarder derrière vous.

La mise en scène de Flanagan fait un usage diaboliquement efficace des ténèbres et des espaces vides à des fins autant viscérales que métaphoriques. Après tout, il s’agit d’un film jouant sur la peur de voir l’être cher, après une absence de quelques heures, carrément disparaître de la surface de la Terre. Il marine dans le spectre de la perte et du deuil, tout en nous plongeant dans un état de panique continue marqué par la présence d’un mystérieux élément mythologique. Mais ne vous méprenez pas. Ce n’est pas un drame psychologique avec de vagues références au fantastique. ABSENTIA se revendique pleinement du cinéma d’épouvante. Il fera trembler vos os.

—Mitch Davis (traduction Simon Laperrière)

2010 Sponsors