Propulsé par Divertissement

English

Burke and Hare


commanditaire: HMV

Première canadienne

Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare Burke and Hare

En présence du réalisateur John Landis qui recevra un Prix honorifique pour l'ensemble de sa carrière

Sélection officielle, Festival international du film de Rome 2010
Sélection officielle, Festival international du film fantastique de Bruxelles 2011
Sélection officielle, Festival international du film de Dallas 2011

À l'affiche


"Highly entertaining" — TIME OUT

"Packed with the cream of British talent" — TOTAL FILM

Équipe de production

Réalisation: John Landis
Scénario: Piers Ashworth, Nick Moorcroft
Interprètes: Simon Pegg, Andy Serkis, Isla Fisher, Tom Wilkinson, Tim Curry
Production: Barnaby Thompson, Alexandra Ferguson
Origine de la copie: Maple Pictures

Indie

Description

Remplissez vos coupes de formol. C'est le temps de célébrer! John Landis, celui qui nous a donné des classiques tels que AN AMERICAN WEREWOLF IN LONDON, THE BLUES BROTHERS et ANIMAL HOUSE, revient au genre pour son premier long métrage en plus de 12 ans. C’est macabre à souhait, on y retrouve une incroyable brochette d’acteurs et tout le monde y apparaît, de Christopher Lee, Jenny Agutter et Stephen Merchant à Costa-Gavras et Ray Harryhausen!

Comédie loufoque racontant les vagues de meurtres et pillages de tombes qui ont ébranlé Édimbourg dans les années 1820, le nouveau Landis s’ouvre sur les immigrants irlandais William Burke (Simon Pegg!) et William Hare (Andy Serkis!) vendant de faux médicaments pour joindre les deux bouts. Les comparses apprennent que le fort estimé Dr Knox (Tom Wilkinson!) est déçu de la maigre récolte de cadavres pour dissection provenant de l’échafaud; ils décident donc de se lancer dans un nouveau commerce plus lucratif : le pillage de tombes. Le bon docteur n’est cependant pas impressionné par la marchandise putréfiée que le duo lui fournit initialement, insistant avec énergie pour qu’ils ne lui amènent que les corps de ceux ayant récemment trépassé. Leur quête de sujets « récemment » trépassés en devient rapidement une de candidats « presque » trépassés, faisant de Burke et Hare des hommes d’affaires accomplis avec passablement de sang sur les mains. Pendant ce temps, le lubrique Dr Monroe (Tim Curry!) projette de sombres desseins…

S'amuser aux dépens de crimes réels est une entreprise délicate, mais Landis et son équipe y parviennent à merveille avec un bonheur contagieux. Ça n’a rien de vraiment surprenant – certains des meilleurs films de Landis sont des comédies noires trouvant toujours de l’humour là où prime l’horreur. Une œuvre portant sur les crimes de Burke et Hare ne pouvait être confiée à meilleur talent, surtout que l’action se passe à une époque et sur des lieux tout droit sortis des classiques de la Hammer préférés du cinéaste, rien de moins. Avec tous ses détails historiques et son atmosphère gothique lui donnant splendeur et beauté, BURKE AND HARE est une merveille d'esthétisme. Gags visuels, slapstick, jeux de mots livrés impassiblement et bizarrerie adroitement contrôlée font partie de la panoplie de styles comiques livrée devant vous. Pegg et Serkis forment une équipe parfaite, s’échangeant la balle avec grâce et flair. Tim Curry offre une performance sarcastique à souhait qui rappelle à l’univers tout entier à quel point il est un acteur comique talentueux. Ce film charmant ferait sourire un mort!

—Mitch Davis (traduction Sébastien Robidoux)

2010 Sponsors