Propulsé par Divertissement

English

Exit

Première mondiale

Exit Exit Exit Exit

Première mondiale
Film de clôture: Camera Lucida

En présence du réalisateur Marek Polgar et du scénariste Martyn Pedler

À l'affiche

Équipe de production

Réalisation: Marek Polgar
Scénario: Martyn Pedler
Interprètes: Kylie Trounson, Michael Finney, Davis Kemp, Hannah Moore
Production: Surface Tension Films
Origine de la copie: Surface Tension Films

Dans...

Camera Lucida   

Évènements Spéciaux:
Camera Lucida


Première partie...

Death and the Blue-Eyed Boy   

Death and the Blue-Eyed Boy

première internationale
États-Unis
2011 | 18 min

Synchro

Description

Selon la légende, il y aurait caché au cœur de la cité une porte menant qui l’ouvrirait dans une dimension parallèle. Nul ne connaît son origine, ni sur quoi elle donnerait accès. Un monde meilleur, forcément. Un lieu où, contrairement à cette ville qui n’apporte que déception, il ferait bon vivre. Depuis toujours, hommes et femmes s’accrochent à cette certitude, abandonnant tout pour arpenter la métropole et ouvrir chaque porte qu’ils viendraient à croiser. Leurs recherches semblent impossibles à mener à bout puisque la cité a la particularité de se transformer constamment. Chaque jour, elle prend mystérieusement de l’expansion, faisant apparaître de nouveaux édifices dissimulant potentiellement la porte mythique. Cette géographie instable rend inutile toute carte, les explorateurs du labyrinthe se rabattant sur des rumeurs sans fondement et des signes à l’apparence anodine qu’ils interprètent comme des indices. Ils n’aboutissent pourtant que sur des impasses. L’épuisement et la folie les guettent constamment. Alice, pourtant, ne perd pas espoir. Comme ses compagnons, elle n’a pour l’instant obtenu aucun résultat satisfaisant, mais persiste à croire être sur la bonne voie. La jeune femme affirme avoir créé un système permettant de localiser sans marge d’erreur l’emplacement de la porte. Pour y accéder, elle devra compter sur l’aide fragile d’un couple déchiré par leur imminente rupture et coopérer avec l’homme le plus puissant de la ville, un millionnaire sans scrupules. Tous les moyens sont bons pour mener sa quête à terme et enfin calmer sa plus grande crainte. Que la légende de la porte ne soit rien de plus et que cette ville s’avère finalement sans issue.

D’abord conçu comme websérie, un nouveau médium gagnant en popularité auprès des artistes œuvrant dans le genre, l'ambitieux projet EXIT a ultimement été adapté au cinéma. Sage décision de ses créateurs, le résultat étant l’un des films de science-fiction les plus accomplis de l’année. Fusionnant petit budget et grandes idées, l’Australien Marek Polgar a créé un univers cohérent, malgré une place importante accordée à l’absurde, dans lequel prend lieu un haletant récit mettant en scène des protagonistes forts et crédibles. En imaginant une prémisse faisant écho à STALKER, le cinéaste aborde, tout comme Tarkovski, le thème de la quête pour explorer la psychologie complexe de marginaux questionnant un monde qu’ils désirent fuir. Cet intérêt pour l’existentialisme n’implique pourtant pas un traitement froid, EXIT étant au contraire une œuvre prenante. Les tourments d’Alice deviennent tranquillement nôtres, l’étouffant climat d’aliénation urbaine où elle évolue contaminant sournoisement notre esprit. Splendide et cérébral, EXIT ouvre la porte sur une voix distincte du cinéma fantastique.

—Simon Laperrière

2010 Sponsors