Propulsé par Divertissement

English

A Lonely Place to Die

Première canadienne

A Lonely Place to Die A Lonely Place to Die A Lonely Place to Die A Lonely Place to Die A Lonely Place to Die A Lonely Place to Die A Lonely Place to Die A Lonely Place to Die A Lonely Place to Die A Lonely Place to Die A Lonely Place to Die A Lonely Place to Die A Lonely Place to Die A Lonely Place to Die

En présence du réalisateur et coscénariste Julian Gilbey

GAGNANT : Prix du jury, Meilleur film/Meilleur réalisateur, ActionFest 2011

À l'affiche


"A massively, brilliantly accomplished thriller... Wrings you out like a wet rag." — AIN'T IT COOL NEWS

“Breathtaking... A well-crafted slice of action and suspense” — Luke Mullen, FILM SCHOOL REJECTS

Équipe de production

Réalisation: Julian Gilbey
Scénario: Julian Gilbey, William Gilbey
Interprètes: Melissa George, Ed Speleers, Eamonn Walker, Sean Harris
Production: Mike Loveday, Toby Richards
Origine de la copie: Genesis Film Sales

Calendar

Description

Attention à tous ceux qui adorent le cru et qui croient avoir tout vu, la chasse à l'homme mouvementée proposée par ce thriller douloureux – l’une des plus excitantes découvertes de 2011 – risque bien de vous trouer le cul!

Cinq montagnards en voyage d’escalade dans les hautes terres écossaises voient leurs plans dévier lorsqu’ils tombent sur une enfant serbe enterrée vivante au milieu de nulle part, ses hurlements émanant d’un tuyau d’aération sortant de terre. En portant secours à la petite fille, ils se retrouvent en plein centre d’un kidnapping particulièrement vicieux, devenant aussitôt la cible d’une bande de truands incroyablement cruels et véritablement méchants. Des hommes apparemment aussi impitoyables qu’inarrêtables.

Rien ne peut vous préparer. En se réchauffant tranquillement avant d'atteindre le point d’ébullition, ou devrait-on dire d’éruption, A LONELY PLACE TO DIE explose soudainement en un haletant suspense bourré d’action qui est par moments si intense et absolument exaltant pour la patate qu’il pourrait bien vous rendre cardiaque. Pensez à un genre de CLIFFHANGER, mais avec des personnages auxquels on s'attache, carburant à l’adrénaline et au facteur panique de THE DESCENT. Le réalisateur sélectionné aux Bafta Julian Gilbey (RISE OF THE FOOTSOLDIER) s’est entraîné en alpinisme afin de se préparer comme il le fallait pour son tournage – et ça paraît. L’imagerie, les cascades et la mise en scène vous couperont le souffle net frette sec. Sans déconner, Gilbey a accompli des séquences d’action parmi les plus palpitantes de récente mémoire qui évoquent le travail de James Cameron dans sa période THE TERMINATOR et ALIENS. Portée par ses personnages, l’expérience est plausible et juste assez étouffante (dans le bon sens du terme), et ce, d’un bout à l’autre. Enjolivé par une extraordinaire utilisation des décors naturels et une distribution sans faille incluant Melissa George (30 DAYS OF NIGHT), Ed Speleers (ERAGON), Sean Harris (HARRY BROWN) et un aussi héroïque que désarmant Karel Roden, ceci est l’un des meilleurs et des plus terrifiants films d’action que vous visionnerez cette année. Attendez de voir ça!

—Mitch Davis (traduction Kristof G.)

2010 Sponsors