Propulsé par Divertissement

English

Urban Explorer

Première nord américaine

Urban Explorer Urban Explorer Urban Explorer Urban Explorer Urban Explorer Urban Explorer Urban Explorer Urban Explorer Urban Explorer

Sélection officielle, Festival international du film fantastique de Bruxelles 2011

À l'affiche

Équipe de production

Réalisation: Andy Fetscher
Scénario: Andy Fetscher
Interprètes: Nathalie Kelley, Klaus Stiglmeier, Andreas Wisniewski, Nick Eversman, Max Riemelt
Production: Oliver Thau, Martin Hellstern, Félix Wendlandt
Origine de la copie: The Little Film Company, Papermoon Film

Push

Description

Sous la ville de Berlin existe un réseau extraordinaire de bunkers abandonnés et de labyrinthes, mystérieux vestige de l'époque nazie. Ces sombres endroits ont capturé l'imaginaire de plusieurs. Ce film-ci, l'un des plus traumatisants de notre programmation cette année, s'ouvre sur quatre jeunes explorateurs urbains, tous issus de pays différents, qui se rencontrent dans une boîte de nuit berlinoise sous laquelle se trouverait un sentier de catacombes menant à un légendaire bunker du Troisième Reich. Ils ne se connaissent que par Internet et le guide qu'ils viennent rejoindre leur est totalement inconnu. L'excitation et la curiosité sont palpables au sein du groupe, de même qu'un soupçon de peur. Peu après leur descente dans les tunnels, ils croisent une meute de néonazis. Le plan ne fait que commencer à foirer. Après un terrible accident, ils rencontrent un ancien douanier est-allemand vivant toujours dans les souterrains. Ils constatent alors qu'il y a beaucoup à craindre ici-bas. L'homme a été tireur d'élite. Un guerrier à la solde de l'Armée rouge luttant contre les moudjahidines afghans. Et aujourd'hui? Eh bien...

URBAN EXPLORER occupe le haut du peloton des découvertes horrifiques les plus douloureusement cauchemardesques de l'année. Alors que toutes les villes doivent vivre avec quelques squelettes de leur passé, Berlin demeure imprégnée d'une énergie résiduelle impossible à dissiper et aucun étranger ne peut faire abstraction de ses sombres éléments historiques. Ce long métrage joue presque malignement avec cette frayeur muette, au point d'apparaître intoxicant. Le réalisateur/monteur/directeur photo Andy Fetscher est un cinéaste qu'il faudra impérativement garder à l'œil. Peu enclin au travail en studio, il a tourné plusieurs scènes de URBAN EXPLORER dans des espaces restreints et dangereux, souvent illégalement, ce qui lui valut une nuit en prison en compagnie de son assistant! De tous les aspects remarquables meublant cette production, notons la performance incroyable de l'acteur Klaus Stiglmeier, certainement la plus furieusement excentrique à percuter l'univers du cinéma de genre depuis que HUMAN CENTIPEDE introduisit Dieter Laser. Apparemment, Klaus est un authentique vétéran de guerre devenu comédien adepte de l'Actors Studio – dans un moment stressant du tournage, il est devenu fou furieux et a mordu une assistante aux maquillages à la jambe! URBAN EXPLORER comporte plusieurs éléments du slasher et de la torture-horror, mais n'appartient totalement à aucun de ces deux sous-genres. Au-delà de sa dynamique prédateur versus proie se retrouve un propos profondément troublant envers ce phénomène répandu en occident que l'on pourrait appeler « la peur de l'étranger » qui, ici, ironiquement, est tout à fait justifiée. C'est terriblement choquant et aussi extrêmement effrayant.

—Mitch Davis (traduction Nicolas Archambault)

2010 Sponsors