Propulsé par Divertissement

English

Vampire

Première canadienne

  • Horreur / Drame
  • /
  • Canada / ÉTATS-UNIS
  • /
  • 2011
  • /
  • 120 min
  • /
  • HD
  • /
  • Anglais
Sélection officielle, Festival du film de Sundance 2011
Sélection officielle, Festival international du film de Berlin 2011
Sélection officielle, Festival international du film de Hong Kong 2011

À l'affiche


“Remarkable... a quiet, dark, and intense drama” — Shelagh Rowan-Legg, DORK SHELF

“Iwai succeeds at infusing his distinctive dark whimsy throughout... fans will surely find much to love in the artistry, the intricacy, the magic” — Ryland Aldrich, TWITCHFILM

Équipe de production

Réalisation: Shunji Iwai
Scénario: Shunji Iwai
Interprètes: Kevin Zeggers, Keisha Castle-Hughes, Rachael Leigh Cook, Kristin Kreuk, Aoi Yu
Production: Shunji Iwai, Tim Kwok
Origine de la copie: Rockwell Eyes

Dans...

Visions du vampirisme   

Évènements Spéciaux:
Visions du vampirisme


Première partie...

The Last Post   

The Last Post

Royaume-Uni
2011 | 12 min
Anglais

Push

Description

Simon (Kevin Zeggers) est enseignant. C'est aussi un homme extrêmement seul. Comme plusieurs solitaires, il passe beaucoup de temps sur Internet, visitant surtout les forums et sites de clavardage en quête d'une personne avec qui il pourrait partager certaines expériences. En fait, une seule expérience. Les forums où Simon tend ses perches sont orientés sur le suicide et la personne qu'il recherche voudra bien, il l'espère, mourir à ses côtés. Toutefois, Simon n'aspire guère au trépas, mais l'obsession pour l'ingestion de sang qui le dévore l'a amené à un point où sa santé physique s'en retrouve affectée si jamais il passe trop de temps sans boire d'hémoglobine. Se refusant à faire du mal à qui que ce soit, il a trouvé l'alternative idéale : les pactes de suicide avec de parfaits inconnus. Inutile de préciser que Simon prend bien soin de convaincre ses partenaires de partir les premiers. Son subterfuge est parfait, alors qu'il entre et sort de ces vies brisées, partage avec ces âmes fragiles leurs derniers moments, crée des liens en s'abreuvant de sang, puis disparaît.

Shunji Iwai, le réalisateur des phénoménaux SWALLOWTAIL BUTTERFLY (gagnant d'un Prix du public lors de sa première nord-américaine à Fantasia 1998) et ALL ABOUT LILY CHOU-CHOU, nous revient enfin. Avec VAMPIRE, le célèbre iconoclaste japonais explore un univers mélancolique de compulsions et d'incommunicabilité, façonnant une œuvre poétique flirtant avec la fantaisie où les moments plus tristes baignent dans l'inventivité, l'humour et la grâce. Personne ne pourrait deviner qu'il s'agit ici de la première incursion d'Iwai dans la réalisation et la scénarisation d'un film de langue anglaise. Un cinéaste aussi talentueux capable d'une telle sensibilité transcende les barrières linguistiques et sa mise en scène reste d'une maîtrise irréprochable. Notons l'apport de taille d'une distribution de premier ordre (Zeggers, Amanda Plummer, Adelaide Clemens et Rachael Leigh Cook sont particulièrement fantastiques) livrant des interprétations inspirées et le raffinement visuel d'une direction photo comparable aux collaborations entre Wong Kar-Wai et Chris Doyle en termes d'audace et d'inspiration. Par moments, VAMPIRE rappelle l'époque ZED AND TWO NAUGHTS de Peter Greenaway greffée d'éléments de MARTIN (Romero), THE CONVERSATION (Coppola) et HABIT (Fessenden), mais demeure une œuvre distincte à la vision et à la psychologie bien à elle. Film sombre et puissant, encore meilleur que ce que laissent présager ses différentes composantes, VAMPIRE vous surprendra sans fin alors qu'il touchera les recoins obscurs de votre âme.

—Mitch Davis (traduction Nicolas Archambault)

2010 Sponsors