Propulsé par Divertissement

English

Saint

(Sint)
commanditaire: McAuslan

Première canadienne

  • Horreur
  • /
  • Pays-Bas
  • /
  • 2010
  • /
  • 88 min
  • /
  • 35mm
  • /
  • Néerlandais (Sous-titres Anglais)
Saint Saint Saint Saint Saint Saint Saint

Sélection officielle, Festival du film de Tribeca 2011

À l'affiche


"An original and delightfully gruesome slasher" — Cara Cusumano, TRIBECA FILM FESTIVAL

Équipe de production

Réalisation: Dick Maas
Scénario: Dick Maas
Interprètes: Huub Stapel, Egbert-Jan Weeber, Caro Lenssen, Bert Luppes, Escha Tanihatu
Production: Dick Maas
Origine de la copie: Seville Pictures

Première partie...

Bobby Yeah   

Bobby Yeah

première mondiale
Royaume-Uni
2011 | 23 min

Calendar

Description

Le père Noël est de retour en ville... et ça n’augure rien de bon pour personne dans cette curiosité des Pays-Bas, gracieuseté du créateur de THE LIFT! C’est le temps des fêtes en Hollande, la joie a envahi les rues et tous se préparent pour les festivités. Tous, sauf un policier solitaire qui n’est pas du tout enthousiaste à l’idée de fêter Noël. Plusieurs années auparavant, il fut le malheureux témoin du massacre de sa famille aux mains de nul autre que le VRAI Saint-Nicolas! Depuis, il dédie ses temps libres à amasser le plus d’informations au sujet de cette inquiétante figure historique, car nous aurions apparemment tout faux au sujet de Saint-Nic. Le vrai Saint-Nic était un tueur impitoyable dans les années 1500, d’abord un évêque, puis, après avoir renié l’Église, un pirate sans remords qui tua de milliers de personnes au cours de son règne de terreur. Éventuellement, la plèbe en eut assez et le 5 décembre, Nicolas et son équipage furent brûlés vifs, rétablissant ainsi la paix sur la nation… momentanément. En réalité, chaque fois qu’une pleine lune tombe le 5 décembre, l’évêque assoiffé de sang revient pour terroriser la Hollande et tuer quiconque se dresse sur son chemin – les femmes et les enfants d’abord!

En tant qu’amateurs de cinéma d’épouvante, nous avons souvent tendance à nous exciter à l’annonce d’un film d’horreur provenant d’un pays lointain et méconnu pour sa production de genre, qui, malgré ses promesses d’excentricités et d’exotisme, se révèle être un produit générique qui aurait bien pu être tourné au New Jersey. Heureusement, cela ne peut être dit de SAINT, un film d’horreur très hollandais, dont le bas de Noël est rempli de saveurs locales et de séquences terrifiantes et bizarres. Il est extrêmement difficile de ne pas sourire lorsqu’on se retrouve confronté à l’image de Saint-Nicolas, se déplaçant à cheval de toit en toit, entouré de ses elfes démoniaques. Son allure n’est pas sans rappeler le Freddy Krueger de Wes Craven, dont les œuvres issues des années 80 inspirent notamment les séquences mettant en vedette une distribution adolescente qui complète ce mélange excessivement divertissant et unique. SAINT est réalisé dans le style d’une mégaproduction, mais avec le flair d’un Mario Bava par le cinéaste Dick Maas, non seulement réputé pour ses deux films d’ascenseurs meurtriers (THE LIFT et DOWN), mais aussi pour le suspense culte AMSTERDAMNED et la comédie ultraculte LES LAVIGUEURS DÉMÉNAGENT. Quoi dire de plus? Habillez-vous chaudement et venez célébrer les terreurs de Sinterklaas avec nous!

—Mitch Davis (traduction Ariel Esteban Cayer)

2010 Sponsors