Propulsé par Divertissement

English

Foxy Festival

(Peseutibal)
commanditaire: Ciné Asie

Première canadienne

  • Érotique / Comédie
  • /
  • Corée Du Sud
  • /
  • 2010
  • /
  • 110 min
  • /
  • 35mm
  • /
  • Coréen (Sous-titres Anglais)
Foxy Festival Foxy Festival Foxy Festival Foxy Festival Foxy Festival

En présence du réalisateur et scénariste Lee Hae-young

Sélection officielle, Festival du film d’Extrême-Orient d’Udine 2011
Sélection officielle, Festival du film asiatique de New York 2011

À l'affiche


“Witty and surprisingly thoughtful... fascinating and brave... a surprisingly non-exploitative peek at unconventional sexuality” — James Mudge, BEYOND HOLLYWOOD

Équipe de production

Réalisation: Lee Hae-young
Scénario: Lee Hae-young
Interprètes: Shin Ha-kyun, Eom Ji-won, Shim Hye-jin, Ryoo Seung-beom, Baek Jin-hee
Production: Lee Jung-se, Jo Chul-hyun, Lim Min-sub
Origine de la copie: Showbox

Calendar

Description

L’ordre est arrivé au poste de police : les flics, dans le cadre d'une campagne de relations publiques très peu subtile, vont doubler leurs efforts afin de protéger au moins un quartier agréable et paisible des pervers et de l’indécence. Comme les gens apprécieront! Pas que Jang-bae soit le parfait flic pour ce job. Véritable salaud à la maison, il se comporte de manière ignoble avec sa petite amie et croit que le monde est à ses pieds à cause de la grosseur de son glorieux pénis. Au même moment où son ego est fracassé par la découverte du vibrateur de sa copine, d’autres secrets font surface. Une nette et bonne tailleuse a remarqué le beau bricoleur d’en face… ainsi que le fouet et les menottes cachées dans son entrepôt. La fille de la tailleuse a aussi un secret bien à elle. Tout comme le vendeur de saucisses de poisson pour qui elle a le béguin. Et tout comme son professeur. Tôt ou tard, tous ces secrets et fétiches vont éclater au grand jour… pour le meilleur ou pour le pire!

Lee Hae-young montra son don pour les portraits poignants et honnêtes des marginaux sexuels avec LIKE A VIRGIN en 2006, une mordante et empathique comédie à propos d’un lutteur sumo rêvant d’un changement de sexe. Avec FOXY FESTIVAL, Lee étend l’ampleur de son propos, cherchant l'anguille sous roche et trouvant des inclinaisons anormales dans toutes les chambres à coucher : S&M, poupées sexuelles, travestissement et bien plus! Inventif et complètement disjoncté, FOXY FESTIVAL refuse cependant de tomber dans la farce et son excellente distribution se montre capable de capturer les nuances. Oh Dal-su, un vétéran des films de Park Chan-wook, et Ryoo Seung-beom, habitué à botter des culs dans les films de son frère Seung-wan (CRYING FIST, THE CITY OF VIOLENCE et THE UNJUST, au programme cette année) nous montrent ici un côté plus sensible. Shim Hye-jin et Baek Jin-hee sont habiles et subtiles en tant que mère et fille pendant que Shin Ha-kyun (THIRST, NO MERCY FOR THE RUDE) est déchaîné dans le rôle du policier insupportable avec un problème entre les jambes. Similairement à PECKER de John Waters, ce film prétend que les pervers sont plus nombreux que les prudes et qu’ils sont, en fait, les meilleurs membres de la communauté. Bien qu’il soit un film pour pervers rempli de gags intelligents et sexy, à la fois grivois et élégants, FOXY FESTIVAL demeure toutefois ancré dans la réalité dictant que rester vrai et authentique comporte souvent, peut-être toujours, son lot de conséquences.

—Rupert Bottenberg (traduction Ariel Esteban Cayer)

2010 Sponsors