Propulsé par Divertissement

English

Frankenstein 2000

(The Vindicator)
Frankenstein 2000 Frankenstein 2000 Frankenstein 2000 Frankenstein 2000 Frankenstein 2000 Frankenstein 2000 Frankenstein 2000

À l'affiche

Équipe de production

Réalisation: Jean-Claude Lord
Scénario: Edith Rey, David Preston
Interprètes: David McIlwraith, Teri Austin, Richard Cox, Pam Grier, Maury Chaykin
Production: Don Carmody, Pierre David, John Dunning, André Link
Origine de la copie: Twentieth Century Fox Film Corporation

Cinemabox

Description

Le scientifique Carl Lehman (David McIlwraith) passe une bien mauvaise journée. Il perd la subvention de son labo, est apparemment tué dans l’explosion orchestrée par Alex Whyte (Richard Cox), son mégalomane de patron, pour finalement voir son toujours fonctionnel cerveau transplanté dans un cyborg expérimental vêtu d’un costume spatial doré. Or, ce n’est pas n’importe quel surpuissant et invincible corps robotique. Dès que quelqu’un l’approche de trop près, le système d’autodéfense active une violente rage chez Carl qui ne s’arrêtera que lorsque la menace sera détruite. Lorsque RoboCarl se réveille et découvre sa douteuse situation, il fuit rôder dans les égouts, pour ensuite se venger des responsables de sa condition de cannette de liqueur ambulante aux problèmes d’agressivité – et de n’importe quels punks ou clodos qui osent se mettre en travers de son chemin.

Mi-homme, mi-machine, mais 100 % fromage canadien, THE VINDICATOR est toujours prêt à arpenter les rues corrompues et criminalisées de Montréal! Produit par les fondateurs de Cinépix John Dunning et André Link, THE VINDICATOR est un hybride cérébral de science-fiction, d’horreur et d’action qui n’aurait jamais pu exister hors de l’ère des abris fiscaux. L’icône de l’exploitation Pam Grier y incarne efficacement une impitoyable chasseuse de primes engagée pour ramener Carl à son employeur, bien qu’elle soit presque éclipsée par le robuste personnage joué par le Canadien Maury Chaykin. Celui-ci tient le rôle du dégueulasse collègue de Carl qui, dans l’une des plus saisissantes scènes du film, est pas mal trop protecteur envers la femme enceinte de son ex-partenaire de labo.

Suivant SPACEHUNTER: ADVENTURES IN THE FORBIDDEN ZONE (1983, en 3D!), THE VINDICATOR est l’une des rares incursions de Dunning et Link dans la science-fiction, partageant plusieurs thèmes et l’esthétique bédé trash de ROBOCOP, bien que le classique de Paul Verhoeven n’arriva que plusieurs années plus tard. Tout frais sorti de son angoissant slasher hospitalier VISITING HOURS, le réalisateur Jean-Claude Lord offre une brillante version « Vic-20isée » de FRANKENSTEIN, ce classique film de monstre référencé plusieurs fois dans l’histoire. On s’attend évidemment à ces scènes où un Carl tout confus tente de rester humain, mais ultimement THE VINDICATOR s’intéresse pas mal moins aux moments dramatiquement lourds pour y aller à fond dans la série B : des fusils à acide, visages défigurés, carambolages sanglants et autres combats robotisés. Mettant en vedette les designs de cyborgs vintage et accidentés des légendaires Stan Winston Studios et doté d’un colossal budget pour l’époque, THE VINDICATOR est l’un des meilleurs films de science-fiction canadiens des années 80.

—Paul Corupe (traduction Kristof G.)

2010 Sponsors