Propulsé par Divertissement

English

Love


commanditaire: MusiquePlus 

Première internationale

Love Love Love Love Love Love Love Love Love Love

En présence du réalisateur et scénariste William Eubank, de l'acteur Gunner Wright et du producteur exécutif Mark Eaton

FILM D'OUVERTURE : Section Camera Lucida

Sélection officielle, Festival international du film de Santa Barbara 2011
Sélection officielle, Festival international du film de Seattle 2011

À l'affiche


“2001, THE FOUNTAIN and SOLARIS all rolled into one... let yourself be wowed by this strange science fiction marvel” — QUIET EARTH

“Absolutely beautiful... an amazing film” — Alex Descano, SBCC FILM REVIEWS

Équipe de production

Réalisation: William Eubank
Scénario: William Eubank
Interprètes: Gunner Wright, Corey Richardson, Bradley Horne, Nancy Stelmaszczyk, Roger E. Fanter
Production: Angels & Airwaves
Origine de la copie: RLP Distribution

Dans...

Camera Lucida   

Évènements Spéciaux:
Camera Lucida


Calendar

Description

Envoyé en orbite autour de la Terre pour une mission spéciale, l’astronaute Lee Miller s’était mentalement préparé à connaître de longues heures de solitude. Dès son arrivée à bord d’une navette abandonnée qu’il doit remettre en fonction, il anticipe déjà son retour sur notre planète prévu dans plusieurs mois. Ce moment devra cependant être remis à plus tard. Beaucoup plus tard. Après avoir capté d’incompréhensibles transmissions d’origine inconnue, Miller se voit tranquillement envahi par l’angoisse. La station de contrôle ne répond plus. Son seul contact avec elle est un message enregistré l’informant que quelque chose de grave se trame ici-bas, d’où le silence de la base spatiale. La folie prend sournoisement le dessus. Incapable de discerner le vrai du faux, son état empire lorsqu’il met la main sur un journal intime datant de la guerre de Sécession. Miller ignore par quelles circonstances étranges ce document a bien pu aboutir à bord de la navette. En le parcourant, il devient persuadé que ce qui est relaté entre ces pages s’avère implicitement lié à l’événement tragique se déroulant actuellement sur Terre. En plus de décrire de rudes combats militaires, ce récit de guerre raconte également la découverte la plus importante de l’histoire de l’humanité. La preuve que nous ne sommes pas seuls dans l’univers.

Première réalisation de William Eubank, LOVE est une merveille, une petite production aux grandes ambitions usant d’un budget restreint pour en mettre plein la vue aux cinéphiles avertis. Il s’agit d’une œuvre de résistance par cette revendication à un courant de la science-fiction boudé par les grands studios américains, soit cette approche du genre ouvertement métaphysique et cérébrale à laquelle des auteurs comme Stanley Kubrick et, plus récemment, Kanji Nakajima (THE CLONE RETURNS HOME) ont fait appel pour signer de grands films. Alternant entre deux époques distinctes, un passé violent et un futur incertain, cette saga intimiste questionne notre place dans l’univers en imaginant un récit passionnant magistralement mis en images. Un seul plan suffira pour vous convaincre de la grande beauté esthétique de LOVE. Eubank frôle la perfection picturale avec une direction artistique qui n’a rien à envier à THE FOUNTAIN de Darren Aronofsky. Ayant la tâche difficile de porter le film sur ses épaules, le comédien Gunner Wright relève haut la main ce défi en interprétant avec nuance le personnage complexe de Lee Miller. Produit par le groupe de musique alternative Angels & Airwaves (un projet plus orienté vers un public adulte mené par Tom DeLonge du groupe Blink-182), qui est évidemment derrière la somptueuse trame sonore, l’éblouissant LOVE entame tout juste sa tournée festivalière, se promettant une montée faramineuse vers les étoiles.

—Simon Laperrière

2010 Sponsors