Propulsé par Divertissement

English

The Theatre Bizarre

Première mondiale

The Theatre Bizarre The Theatre Bizarre The Theatre Bizarre The Theatre Bizarre The Theatre Bizarre The Theatre Bizarre The Theatre Bizarre The Theatre Bizarre The Theatre Bizarre The Theatre Bizarre The Theatre Bizarre The Theatre Bizarre

En présence des sept réalisateurs, de l'acteur Udo Kier et de l'actrice Lynn Lowry

À l'affiche

Équipe de production

Réalisation: Douglas Buck, Buddy Giovinazzo, David Gregory, Karim Hussain, Jeremy Kasten, Tom Savini, Richard Stanley
Scénario: Scarlett Amaris, Douglas Buck, John Esposito, Buddy Giovinazzo, David Gregory, Karim Hussain, Emiliano Ranzani, Richard Stanley, Zach Chassler
Interprètes: Kaniehtiio Horn, Catriona MacColl, André Hennicke, Tom Savini, Udo Kier, Lena Kleine
Production: Carl Daft, David Gregory, Fabrice Lambot, Jean-Pierre Putters, Daryl Tucker
Origine de la copie: Severin Films/Metaluna Productions

Push

Description

Le mandat était simple. Rassembler six des réalisateurs indépendants les plus importants du cinéma de genre. Offrir à chacun d’eux un budget de production identique. Leur donner une liberté artistique totale. Le résultat est THE THEATRE BIZARRE, une choquante anthologie grand-guignolesque tournée dans quatre pays qui comprend de nouvelles œuvres de Richard Stanley (HARDWARE), Karim Hussain (SUBCONSCIOUS CRUELTY), Buddy Giovinazzo (COMBAT SHOCK), Tom Savini (le génie des effets spéciaux et réalisateur du remake de NIGHT OF THE LIVING DEAD), Douglas Buck (CUTTING MOMENTS), David Gregory (PLAGUE TOWN) et, pour unir le tout, un segment signé Jeremy Kasten (THE WIZARD OF GORE) donnant la vedette à Udo Kier.

Les scénarios, les tons et les styles ne pourraient être plus différents. THE MOTHER OF TOADS de Stanley est un conte lovecraftien pervers et atmosphérique mettant en scène Catriona MacColl, l'habituée de Lucio Fulci. THE ACCIDENT de Buck est une paisible méditation sur la mort évoquant Malick. L’ironiquement intitulé I LOVE YOU de Giovinazzo raconte l’agonie psychosexuelle d’une romance tournant au pire avec en tête le comédien André Hennicke (ANTIBODIES). WET DREAMS de Savini présente Debbie Rochon en femme au foyer qui découvre que son mari la trompe ainsi que des effets spéciaux de Toetag Pictures (AUGUST UNDERGROUND). Le Montréalais VISION STAINS d’Hussain est un cauchemar surréaliste mettant en vedette Kaniehtiio Horn (THE WILD HUNT) dans une performance renversante, celle d’un type particulier d’écrivaine usant d’une méthodologie qui ébranlera vos sens – et les siens. Le stylisé SWEETS de Gregory est un festival de gore théâtral et comique aux accents burtoniens qui traite de douteuses habitudes alimentaires, de pratiques sociales louches et de l’amour.

Chaque segment fait un arrêt différent sur la carte de l’épouvante qui renferme plusieurs surprises pour le fan du cinéma de genre. La reine de l’exploitation des années 70 Lynn Lowry (SCORE, I DRINK YOUR BLOOD, SHIVERS, ce dernier étant présenté à Fantasia cette année) fait une apparition dans le film de Gregory. La trame sonore de deux segments a été composée par le maître Simon Boswell (SANTA SANGRE, HARDWARE). Bien que chaque cinéaste bénéficiait d’une autonomie totale, il y a eu énormément d’entraide. Hussain a assumé la direction photo des films de Stanley, Buck ainsi que le sien, Gregory, avec Fabrice Lambot, a servi de producteur sur la totalité du long métrage et Buck a monté quatre chapitres. Deux des six segments ont été réalisés à Montréal. La majorité des cinéastes participant au projet se sont rencontrés à Fantasia. Le terrifiant. Le poétique. Le puissant. Le THEATRE BIZARRE.

—Mitch Davis (traduction Simon Laperrière)

2010 Sponsors