Propulsé par Divertissement

English

Attack the Block


commanditaire: HMV 

Première montréalaise

Attack the Block Attack the Block Attack the Block Attack the Block Attack the Block

Sélection officielle, South by Southwest 2011
Sélection officielle, Festival international du film de Los Angeles 2011

À l'affiche


“It’s been years since we have had a monster movie as exciting, as thrilling, as cleverly put together and just plain excellent” — Noah Lee, FILM THREAT

“What may sound like a basic, generic, derivative piece of genre puree is actually one of the slickest, quickest and slyly satisfying amalgams in quite some time!” — Scott Weinberg, FEARNET

Équipe de production

Réalisation: Joe Cornish
Scénario: Joe Cornish
Interprètes: Nick Frost, Jodie Whittaker, Luke Treadaway, John Boyega
Production: Edgar Wright, Jenny Borgars, Will Clarke, Matthew Justice, Nira Park, Tessa Ross, James Wilson
Origine de la copie: Screen Gems

Première partie...

The Legend of Beaver Dam   

The Legend of Beaver Dam

première montréalaise
Québec/ États-Unis
2010 | 12 min
Anglais

Indie

Description

Alors que Sam (Jodie Whittaker) se fait taxer lors d’une nuit étoilée, un extraterrestre tombe du ciel et atterrit à côté d’une bande d’ados de South London. Lors de leur inspection, la créature fout une volée de coups au visage du stoïque chef du groupe Moses (John Boyega). Puisqu’elle ne connaît pas la peur, la bande, formée de Dennis (Franz Drameh), Biggz (Simon Howard), Pest (Alex Esmail) et Jerome (Leeon Jones), décide de pourchasser l’étranger, clamant sa vie comme un trophée, et ce, sans tenir compte des conséquences. Rapidement, une invasion interstellaire est en chemin. Le groupe de potes, en compagnie de Sam, d’un idiot toujours défoncé à la marijuana nommé Brewis (Luke Treadaway), du charismatique dealer Roy (Nick Frost de SHAUN OF THE DEAD) et du plutôt colérique baron de la drogue Hi-Hatz (Jumayn Hunter), doit affronter le nombre grandissant de monstres d’un autre monde.

ATTACK THE BLOCK est une révélation en termes du talent de sa distribution jeune et majoritairement inconnue, mais aussi au niveau de son style et de l’assurance déployée par le réalisateur/scénariste Joe Cornish. Ce dernier prouve qu'on peut encore obtenir une histoire drôle, terrifiante et intelligente, voire géniale, en s’inspirant à la fois des conventionnels films d’invasion extraterrestre et de ceux où des ados affrontent d'immondes créatures. Même les spectateurs ne connaissant rien à la culture de South London et son slang local n’auront aucun problème à croire en ces jeunes, en leur sens de l’humour, leurs activités récréatives et leur vision de la vie. Et comme dans tout bon film choral, chaque membre du groupe se distingue par une personnalité lui étant propre, ce qui, aussi endurcis puissent-ils être, les rend tous charismatiques. Mais ce charisme a son prix. Cornish raconte une histoire à l’enjeu terrifiant, avec un danger palpable et des attaques violentes qui s’avèrent loin d’être humoristiques. Bien qu'ATTACK THE BLOCK joue terriblement bien dans tous les contextes, il s’agit d’un film réalisé pour un auditoire comme celui de Fantasia. Il exige des frissons collectifs, de gigantesques explosions de rires et un cœur authentique. Le film évite également les hommages évidents, et en agissant de la sorte, réussit haut la main à capturer l’énergie et l’esprit des premières productions Amblin que plusieurs fans adulent. Mais ATTACK THE BLOCK possède quelque chose de bien à lui et c’est absolument fantastique. Croyez-nous, bruv.

—Samuel Zimmerman (traduction Simon Laperrière)

2010 Sponsors