Propulsé par Divertissement

English

Marianne

Première mondiale

  • Horreur / Drame
  • /
  • Suède
  • /
  • 2011
  • /
  • 100 min
  • /
  • HD
  • /
  • Suédois (Sous-titres Anglais)
Marianne Marianne Marianne Marianne Marianne Marianne

En présence du réalisateur et scénariste Filip Tegstedt

À l'affiche

Équipe de production

Réalisation: Filip Tegstedt
Scénario: Filip Tegstedt
Interprètes: Thomas Hedengran, Peter Stormare, Tintin Anderzon, Sandra Larsson, Dylan M. Johansson, Viktoria Sätter
Production: Alexandra Malmqvist, Filip Tegstedt
Origine de la copie: Jämtfilm, AMT Production

Dans...

Camera Lucida   

Évènements Spéciaux:
Camera Lucida


Première partie...

The Pact   

The Pact

première canadienne
États-Unis
2011 | 11 min
Anglais

Synchro

Description

Depuis le décès de sa femme, la vie de Krister a pris les allures d’un cauchemar sans fin. Il ne semble y avoir aucune échappatoire pour cet homme tourmenté par les erreurs du passé et prisonnier d’un quotidien morne. Devant désormais élever seul sa nouveau-née, il endure également les sautes d’humeur de son aînée Sandra, une jeune adulte rebelle ayant une profonde animosité envers son père qu’elle blâme pour tous les maux ayant frappé sa famille. Face à cette situation précaire, Krister perd tranquillement le contrôle de lui-même, ce qui en vient à menacer sa carrière d’enseignant pour laquelle il semble avoir perdu tout intérêt. La santé mentale de cet être déchiré se détériore et son entourage a raison de s’inquiéter. Surtout que depuis un certain temps, Krister est atteint de terreurs nocturnes lors desquelles son sommeil troublé par l’intrusion d’une femme mystérieuse désirant sa perte. Il croit d’abord que ses visions découlent d’un grave choc post-traumatique. Krister possède, après tout, plusieurs squelettes dans son placard qui le rongent de culpabilité. Mais tranquillement, il lui apparaît évident que cette visiteuse du soir pourrait être d’origines surnaturelles. Que personne ne le croie l’importe peu, il sait désormais qu’une créature folklorique a jeté sa malédiction sur lui. À partir d’ici, le malheur va véritablement s’abattre sur Krister et ses proches.

Alors que l’on a parfois l’impression que les cinéastes ont épuisé toutes les approches nouvelles d’un genre donné, un réalisateur arrive avec une perspective originale nous invitant à redécouvrir une prémisse familière. MARIANNE, le premier long métrage du Suédois Filip Tegstedt, est l’un de ses films. Se rapprochant de Kiyoshi Kurosawa, il conjure un poignant drame humain avec un conte fantastique inspiré du folklore local, un pari risqué s’avérant finalement être une belle réussite. On s’étonne de la fluidité avec laquelle les deux dimensions du film dialoguent, nous faisant vivre tantôt la lourde tristesse du deuil, tantôt la peur primaire des spectres. Écrit avec flair, MARIANNE alterne constamment entre diverses temporalités, exhibant le portrait psychologique d’un homme au bord du désespoir vivant une tragédie qui sournoisement glisse, ou non, vers le paranormal. Malgré le drame et la terreur, l’humour cynique typiquement suédois s’avère également au rendez-vous, bien souvent là où l’on s’y attend le moins! Bénéficiant d’une distribution éclatante de justesse, tout spécialement Thomas Hedengran dans le rôle de Krister, MARIANNE est une œuvre d’une rare puissance. Aussi touchant qu’effrayant, il s’agit de l’une des découvertes les plus réjouissantes du cinéma de genre cette année.

—Simon Laperrière

2010 Sponsors