Propulsé par Divertissement

English

Au-delà de l’animation 2011

(Outer Limits of Animation 2011)
  • Animation
  • /
  • International
  • /
  • /
  • 110 min
  • /
  • video
  • /
  • Anglais/français
Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011 Au-delà de l’animation 2011

À l'affiche

Équipe de production

Dans...

Au-delà de l'Animation 2011   

Évènements Spéciaux:
Au-delà de l'Animation 2011


Synchro

Description

Vingt-six courts métrages des quatre coins du monde en moins de 110 minutes. Le programme rend d’abord hommage à Lei Lei, un animateur chinois qui possède un style distinctif, une palette de couleurs singulières et qui construit un œuvre d’une grande cohérence. Vous êtes conviés à découvrir son plus récent court, THIS IS LOVE (2010), ainsi que deux de ses premières créations présentées en première canadienne, THE UNIVERSE COTTON et PEARS OR ALIENS. L’Espagne nous envoie en première mondiale AKERBELTZ: LAS BRUJAS Y EL INQUISIDOR de César Urbina Vitoria, une magnifique animation qui rend hommage à un incident unique survenu à Logrono en 1610. Aussi présenté en première mondiale, EYE OF THE STORM de l’Américain Christopher Alender. Un trip visuel enivrant. La Suède nous offre trois films cette année. Premièrement, SEVEN DAYS IN THE WOODS de Peter Larsson, en première nord-américaine, consiste en une série de vignettes étranges et une musique inquiétante accompagnées d’une animation image par image raffinée. Débarque également l’univers cauchemardesque de Jacob Stålhammar et son film d’animation expressionniste, NIGHT SOUNDS, présenté en première canadienne. Finalement, Jonas Odell propose TUSSILAGO. Mêlant BD, dessins et images réelles en rotoscopie, il retrace avec énergie un acte terroriste perpétré en 1977. L’Américain Phil Tippett nous partage son monde barbare, MUTANT LAND, en première canadienne. Du Danemark débarque TO VENNER de Paw Charlie Ravn en première canadienne. Dans un futur apocalyptique, deux orphelins tentent de survivre dans un monde où les femmes et les enfants sont morts.

Pat Boivin démontre encore une fois qu’il est capable de miracles avec OFFICIAL CARS 2 – TRAILER IN LEGO et OPTIMUS 7. DIMANCHE de Patrick Doyon raconte avec poésie les jeux d’un enfant pour tromper l’ennui d’un dimanche après-midi. Alain Fournier s’impose avec LA CITÉ ENTRE LES MURS où il parvient à créer un univers avec ses propres règles et une minutie d’une rare délicatesse. Laurence FG propose pour sa part un monde onirique avec LE CINQUIÈME DOIGT. Du Mel Hoppenheim School of Cinema arrivent quatre animateurs à surveiller : Han Li Han (TIGER MOUNTAIN), Manel Guay Montserrat (ENTITY), Tina Nawrocky (DESERTED) et Pascal Huynh (COURIR DANS LES ESCALIERS). Du cégep du Vieux Montréal débarque une nouvelle génération d’animateurs fort talentueux qui proposent À SEC de Karina Briones, DU HAUT DU PLACARD de Gabrielle Dubois, ALERTE METERORE de Guillaume Gaudet, SOUVENIRS À VENDRE de Marie-Hélène Hébert, AS-TU ÉTEINT TON ROND DE POÊLE de David Lalonde-Lavoie, ALBERT AS DE L’AIR d’Yves Paradis et OSHANA de Xavier Trudeau Deschênes.

—Marc Lamothe (traduction Rupert Bottenberg)

2010 Sponsors