Propulsé par Divertissement

English

Heaven's Story

(Hevunzu sutorii )

Première canadienne

  • Drame
  • /
  • Japon
  • /
  • 2010
  • /
  • 278 min
  • /
  • HD
  • /
  • Japonais (Sous-titres Anglais)
Heaven's Story Heaven's Story Heaven's Story

GAGNANT : Prix FIPRESCI (New Forum Cinema), Prix NETPAC, Festival international du film de Berlin 2011
Sélection officielle, Festival international du film de Hong Kong 2011
Sélection officielle, Festival international du film de Jeonju 2011

Avec entracte

À l'affiche

Équipe de production

Réalisation: Takahisa Zeze
Scénario: Yuki Sato
Interprètes: Moeki Tsuruoka, Tomoharu Hasegawa, Shugo Oshinari, Nahana, Noriko Eguchi
Production: Daisuke Asakura, Kazunao Sakaguchi
Origine de la copie: Free Stone Productions

Indie

Description

Parfois, des monstres s'immiscent dans notre vie, la réduisant en lambeaux, puis Dieu ne fait rien. Mais d'où peut provenir ce monstre, et pourquoi? Jusqu'à quel point peut-on s'enfoncer dans les méandres de la vengeance avant de perdre tout ce qu'il nous reste? Avec HEAVEN’S STORY, une méditation gargantuesque d'une durée de quatre heures et demie, le réalisateur Takahisa Zeze remue les questionnements inhérents aux films classiques de vengeance avant de leur infliger une volte-face pour créer une parabole bouleversante de châtiments, de destins et de choix.

Dix ans auparavant, un jeune homme perturbé, Mitsuo Aikawa, a violé et assassiné la femme de Tomoki, emportant également sa petite fille. Alors en deuil, Tomoki jura vengeance en ondes, devenant ainsi le héros de la jeune Sato, elle qui avait aussi perdu sa famille aux mains d'un meurtrier. Toutefois, au fil des années, la vie continue. Tomoki a retrouvé l'amour et a fondé une nouvelle famille alors qu’Aikawa entame sa réhabilitation. Il devient aidant naturel, dévoué à Kyoko qui doit composer avec les premiers stades de la maladie d'Alzheimer. Mais lorsque Sato, maintenant adolescente, entre dans la vie de Tomoki en lui remémorant ses sermons vengeurs de l’époque, celui-ci se retrouve déchiré entre un présent idyllique et un passé en ruines. Au moment où les événements prennent une ampleur incontrôlable, le repenti, le vengeur et les dommages collatéraux s'enlignent pour une collision qui les mènera tous à leur perte, se chassant l'un et l'autre dans une jungle urbaine où la quête de justice est un crime.

HEAVEN’S STORY fut un long projet demandant cinq années au réalisateur Takahisa Zeze. Connu en tant que « roi du Pink », il a été considéré comme le plus audacieux metteur en scène de pinku eiga (films érotiques japonais), il a ensuite monté les échelons vers les succès plus conventionnels comme PANDEMIC ou MOONCHILD. Combinant une caméra nerveuse renvoyant au documentaire avec de superbes panoramas mettant en valeur des immeubles en ruine envahis de végétation, sa vision brouillonne rappelle un Terrence Malick de contrebande alors que son attention sans faille sur l’ensemble et leur environnement révèle des moments capturés avec un tel lyrisme qu’ils sont tout aussi dévastateurs que de regarder en direction du soleil. Dans les mains de Zeze, HEAVEN’S STORY est une épopée existentielle qui demande : « est-ce que nous devons réellement quelque chose aux morts? » Au final, ce qui est passé est tout simplement un déversement de fleurs de cerisiers au vent alors que nous sommes tous sur la même voie, en direction de l’oubli.

—Subway Cinema (traduction Patrick Lambert)

2010 Sponsors