Propulsé par Divertissement

English
Conférences
  • Corpusse

    CORPUSSE: Surrender to the Passion


    Documentary screening plus live performance by Corpusse!

    At Casa Del Popolo (4873 St-Laurent), Friday, July 15, 8:30 P.M., Admission $10 (Advance Tickets $8 at Casa Del Popolo, Cheap Thrills, Phonopolis, l’Oblique, Sound Central and Le Septième)

    Corpusse is a Montreal-born musician, performance artist and painter who has been pursuing his extreme, uncompromising vision for over 20 years. His work has been described as “gothic shock opera” (Rue Morgue magazine) and “a cross between spoken word and pro wrestling” (Montreal underground culture archivist Louis Rastelli), and the Montreal Mirror’s Jonathan Cummins has declared, “If you think you’ve heard it all, you haven’t heard Corpusse.”

    CORPUSSE: SURRENDER TO THE PASSION is a documentary about Corpusse’s life, art and philosophy, featuring archival performance footage from throughout his career, and numerous interviews with his friends, family and fans (including underground cartoonist Rick Trembles and Chloe Lum of notorious noise-rock band AIDS Wolf), as well as the enigmatic Corpusse him- self. Occasionally shocking and unexpectedly touching, the film is a portrait of a truly unique artist that also touches on deeper questions about art and creativity in general.

    This special screening will be followed by a performance by Corpusse himself, accompanied by his trusty sidekick, soundscape engineer (and comic artist) Lorenz Peter. The film’s director Malcolm Fraser (film editor at the Montreal Mirror and musical entertainer with The World Provider) will be in attendance. DJ Fried Air and DJ The Zone will provide ambiance for the evening.

  • Die Bad

    Die Bad à l’écran


    Classe de maître avec le le réalisateur Ryoo Seung-Wan

    Au Bar Reggie’s (Edifice Hall, 1455 De Maisonneuve O., Niveau Mezzanine), Samedi Le 16 Juillet, 15H À 17H, Entrée Gratuite

    Le réalisateur Ryoo Seung-wan mène une nouvelle vague de cinéma d’action coréen avec son mélange de genres que l’on retrouve à travers ses films. Avec DIE BAD, réalisé en 2000, il nous a montré ce qu’est un vrai film d’action. Avec CRYING FIST, réalisé en 2005, il nous a montré la boxe sous un tout nouvel angle. Finalement, avec CITY OF VIOLENCE, réalisé en 2007, il nous a exposé son interprétation moderne de l’action dans les arts martiaux, créée en collaboration avec la principale école d’arts martiaux de Corée. Cette année, Ryoo revient à Fantasia avec son huitième film, THE UNJUST (2011), pour lequel il s’est allié avec son frère, l’acteur Ryoo Seung-beom, et Hwang Jung-min, qui possèdent tous les deux un talent d’acteur naturel. Le réalisateur Ryoo Seung-wan va lever le voile sur ses trucs et astuces lui permettant de réaliser des films d’action aussi extraordinaires. Il révélera ses procédés créatifs et ses procédés de direction dans cette classe.

    Une séance de Q&R suit avec des interprètes français et anglais.

  • Bloody Breasts

    Bloody Breasts présente : L’horreur au féminin


    Une discussion interactive avec les cinéastes horreur féminin

    Au Bar Reggie’s, Dimanche Le 17 Juillet À 15H, Entrée Gratuite

    La série web documentaire BLOODY BREASTS, créée et réalisée par la Montréalaise Maude Michaud, vise à dresser un portrait des femmes œuvrant au sein du cinéma d’horreur derrière la caméra. Malgré la création en février 2010 du mois de reconnaissance de la femme dans l’horreur – événements ayant permis à des centaines de réalisatrices de présenter leurs œuvres un peu partout dans le monde – l’emphase des fans et des journalistes est encore quasi uniquement sur les actrices, les réalisatrices étant encore grandement ignorées ou mises à part. En effet, on croit encore souvent (à tort) qu’un film d’horreur n’est qu’un petit écart dans la carrière d’une cinéaste; l’idée qu’une femme puisse vouloir se concentrer uniquement sur le genre est souvent incomprise! Ce panel-discussion, créé tout spécialement pour le festival Fantasia, permettra au public d’interagir avec quatre réalisatrices œuvrant dans l’horreur qui aborderont questions brûlantes et sujets controversés. Au menu, les mythes sur les femmes et l’horreur, leurs expériences au sein du genre, les thèmes abordés dans leurs œuvres, ainsi que toute autre question venant de l’auditoire. Seront présentes lors de ce panel : Jovanka Vuckovic (THE CAPTURED BIRD, anciennement éditrice en chef du magazine Rue Morgue), Izabel Grondin (FANTASME), Elza Kephart (GRAVEYARD ALIVE: A ZOMBIE NURSE IN LOVE) ainsi que Maude Michaud (HOLLYWOOD SKIN). Ne ratez pas cette occasion unique d’assister à une rencontre de cinéastes qui aiment vous faire frémir.


  • Theatre Bizarre

    Architects of The Theatre Bizarre


    With Douglas Buck, Buddy Giovinazzo, David Gregory, Karim Hussain, Jeremy Kasten, Tom Savini and Richard Stanley Moderated by journalist & filmmaker Jovanka Vuckovic

    At Reggie’s Bar, Sunday, July 17, 5:30 P.M., Free Admission

    Fantasia will be the site of the world premiere of the partially-made-in- Quebec (as well as the USA, the U.K., Germany and France) anthology film, THE THEATRE BIZARRE. One of the most hotly anticipated genre films of 2011, it showcases the combined talents of some of the world’s most exciting and iconoclastic fantastic film figures: Richard Stanley (HARDWARE, DUST DEVIL, THE SECRET GLORY), Karim Hussain (SUBCONSCIOUS CRUELTY, LA BELLE BÊTE, cinematographer of HOBO WITH A SHOTGUN), Douglas Buck (SISTERS, CUTTING MOMENTS), Buddy Giovinazzo (COMBAT SHOCK, LIFE IS HOT IN CRACKTOWN), David Gregory (PLAGUE TOWN, founder of the Severin video label) and Tom Savini (legendary FX artist — CREEPSHOW, DAWN OF THE DEAD, FRIDAY THE 13TH and countless others, director of the 1990 NIGHT OF THE LIVING DEAD remake and actor in such films as FROM DUSK TILL DAWN, KNIGHTRIDERS and MACHETE) plus a wraparound segment directed by Jeremy Kasten (THE WIZARD OF GORE). Our launch of the film will be a special kind of homecoming. The work of each filmmaker has been showcased at Fantasia over the past 15 years, most met each other here and the project itself came together in large part at the festival. Join us for an hour-long discussion with the entire pack of filmmakers!

  • Wicker Man

    ROBIN HARDY in Conversation with RICHARD STANLEY


    At Reggie’s Bar, Wednesday, July 20, 5:30 P.M., Free Admission

    Join us for a special conversation between two of Britain’s most brilliant genre film voices. Robin Hardy, director of the 1973 classic THE WICKER MAN (and now, its much anticipated follow-up, THE WICKER TREE, premiering at the festival this year) and Richard Stanley, maker of such modern classics as DUST DEVIL and HARDWARE (as well as the “Mother of Toads” segment in THE THEATRE BIZARRE, also premiering at the festival). While a generation apart in age, both filmmakers share numerous distinctive qualities. An astute understanding of the occult, an encyclopedic knowledge of history and religion and a profoundly biting ability for dark satire and ironic poetry. Both are also master raconteurs, captivating speakers who can have any crowd hanging on their every word. Their films, usually made years apart from one to the other, are wholly singular visions, unique, unconventional and uncompromising works that challenge, amuse and startle. A conversation with either is no different. A discussion between the two might very well make the world end. Sit down with this inspired pair of talents and enjoy a sure-to-be-fascinating discussion of faith, filmmaking and the occult — and whatever else may possess them. Copies of Hardy’s THE WICKER TREE novel will be available for sale and sign- ing after the panel.

  • John Dunning & Andre Link

    Les artistes qui ont façonné notre cinéma de genre rendent hommage à JOHN DUNNING & ANDRÉ LINK


    Au Théâtre Hall De Concordia, Le Mercredi 20 Juillet, 18 H 45 (La Cérémonie Précède La Projection De Shivers), Admission Libre

    À l’occasion de notre quinzième anniversaire, Fantasia rend hommage à l’histoire et au patrimoine québécois et canadien du cinéma de genre, par l’entremise d’un événement spécial honorant l’équipe de producteurs non conformis- tes formée de John Dunning et André Link. Au fil des 40 ans qu’a duré leur partenariat, Dunning et Link ont notamment fondé la légendaire compa- gnie canadienne de production Cinépix, aujourd’hui connue sous le nom de Liongates, et ont surtout lancé de nombreuses carrières d’artistes canadiens de renommée internationale.

    John Dunning & Andre Link

    Précédant la projection d’une rare copie d’archives en format 35 mm du classique de David Cronenberg, SHIVERS, joignez vous à nous pour un hommage livré par des réalisateurs, acteurs et amis du duo de pionniers. Vous pourrez entendre des témoignages et saisir l’ampleur de leur œuvre, de leur bravoure et de leur vision unique. Parmi les participants à cet hommage, on compte notamment George Mihalka (MY BLOODY VALENTINE, PINBALL SUMMER), Denis Héroux (VALÉRIE, THE UNCANNY), Jean-Claude Lord (FRANKENSTEIN 2000, VISITING HOURS), Larry Kent (YESTERDAY, HIGH), l’actrice Danielle Ouimet (VALÉRIE, LES LÈVRES ROUGES), l’actrice Lynn Lowry (SHIVERS, THE CRAZIES), le produc- teur Don Carmody (PORKY’S, CHICAGO), le fondateur et producteur de Christal Films, Christian Larouche (GERRY, LES 3 P’TITS COCHONS), le président et chef de la direction de la SODEC, François Macerola, et plusieurs autres — en plus de témoignages préenregistrés aux fins de cet hommage par David Cronenberg et Dyanne Thorne. Le tout sera animé par Paul Corupe, journaliste et fondateur du site Canuxploitation.com.

  • Hammer

    La Mythologie Hammer


    Une conférence de Nicolas Stanzick, auteur du livre Dans les griffes de la Hammer et journaliste à l’Écran Fantastique.

    À La Salle J.a. De Sève, Dimanche Le 24 Juillet, 14H (Précède La Projection De Frankenstein Created Woman À 15H, Conférence Gratuite À L’achat D’un Billet Pour La Séance)

    Terence Fisher, Christopher Lee, Peter Cushing... Plus qu’une date de l’histoire du cinéma qui vit l’épouvante assumer enfin sa dimension érotique et violente, le cycle gothique produit par la firme britannique Hammer fut unvéritable emblème subversif. Le déferlement sur les écrans à partir de 1957 de FRANKENSTEIN S’EST ÉCHAPPÉ, LA NUIT DU LOUP-GAROU ou encore DRACULA PRINCE DES TÉNÈBRES offre l’histoire d’une étonnante bataille d’Hernani faite de luttes esthétiques, de passions cinéphiles sur fond de révolution pop et de bouleversements politico-culturels.

    Avec de nombreux extraits de films à l’appui, Nicolas Stanzick reviendra sur l’étonnante trajectoire de ces films de sexe et de sang, violemment condamnés à leur sortie et désormais célébrés comme de grands classiques. Manière de saisir le cœur de la mythologie Hammer, plus vive que jamais à l’heure où tel Dracula, le studio renaît enfin de ses cendres.

  • Bird with the Crystal Tail

    Panorama-cinéma présente

    Lancement du livre Vies et morts du giallo


    Au Bar Reggie’s, Jeudi Le 28 Juillet, 17H, Entrée Gratuite

    Après avoir lancé son premier livre L’humanisme d’après-guerre japonais à Fantasia en 2010, l’équipe de Panorama-cinéma revient à la charge cette année avec Vies et morts du gallo : de 1963 à aujourd’hui. Pour célébrer l’occasion, vous êtes cordialement invités à un 5 à 7 qui se tiendra au Reggie’s Bar le jeudi 28 juillet.

    Ce nouvel ouvrage se penche sur le genre culte du giallo : le suspense policier à l’italienne qui a sévi sur les écrans du monde entier durant les années 60 et 70. Après un dur séjour dans les limbes, le filone aura enfin droit à une étude en long et en large, sur près de 500 pages : il s’agit, à notre connaissance, de l’un des premiers livres francophones de cette envergure à lui être consacré.

    Contenant plusieurs dizaines d’illustrations réalisées par l’auteur de bande dessinée Jimmy Beaulieu, une préface explosive signée par Mitch Davis de Fantasia, un texte écrit par le programmeur Simon Laperrière, plus d’une quarantaine de critiques, des entrevues avec Sergio Martino et Ernesto Gastaldi ainsi que le compte-rendu d’une conférence donnée par Dario Argento en octobre 2010, le livre promet d’être plus beau, plus gros et plus varié encore que son illustre prédécesseur!

  • Cinema de L'extreme

    Off-CIEL présente Qu’est-ce que le cinéma de l’extrême ?


    Table ronde avec Rémy Couture, Frédérick Maheux, FJ Ossang et Jean-François Rauger

    Au Bar Reggie’s, Lundi Le 1 Août, 15H, Entrée Gratuite

    Après une seconde édition remarquée en mars plus tôt cette année, le congrès académique sur la culture populaire Off-CIEL est fier de s’associer avec Fantasia pour présenter une table ronde sur le cinéma. L’extrême implique une frontière que l’on franchit avec audace pour mettre ses propres limites à l’épreuve. Au cinéma, ce terme est généralement attribué à des œuvres au contenu graphique prononcé, ce qui vient à exclure d’autres films qui, à leur manière, viennent pousser les limites du médium sur un plan formel et narratif, mais également politique et économique. Ainsi, en y regardant de plus près, TRASH HUMPERS de Harmony Korine ou encore THE HOLY MOUNTAIN d’Alejandro Jodorowsky pourraient aller beaucoup plus loin dans leur exploration des bornes cinématographiques que le plus violent des « mondo movies ». Il y aurait donc, forcément, une différence notoire entre le cinéma extrême et le cinéma de l’extrême. À partir d’exemples divers, allant du snuff au nanar, ce débat tentera de déterminer ce en quoi consisterait un cinéma qui irait continuellement de l’avant, à un point tel que chaque nouveau film émergeant de ce corpus conceptuel imposerait à son tour une nouvelle frontière à franchir. Les cinéastes FJ Ossang et Frédérick Maheux, le concepteur d’effets spéciaux Rémy Couture et Jean-François Rauger, le directeur de programmation de la Cinémathèque française, seront les participants de cette table ronde qui portera sur un cinéma rebelle qui a toujours fasciné les spectateurs.

  • A Desrochers N Petrowski

    Vendredi 5 août, 2011 à 17h

    Classe de maître : la scénarisation du film GERRY

    Une dicussion sur le processus d’écriture du film biographique GERRY


    Alain DesRochers et Nathalie Petrowski

    Alain DesRochers réalise d’abord trois courts métrages remarqués, puis il assume également la réalisation de deux épisodes de la série THE HUNGER et réalise son premier long métrage, LA BOUTEILLE, pour lequel il sera en nomination pour la meilleure réalisation au Gala des prix Génie 2000. Alain est le réalisateur de la série MUSIC HALL I et II. Il était responsable du succès de la première saison de la populaire série LES BOUGON : C’EST AUSSI ÇA LA VIE ainsi que de certains épisodes de CHARLIE JADE et NOS ÉTÉS. À l’été 2007, son long métrage NITRO connaît un succès remarquable au box-office. Puis, il poursuit avec la comédie CABOTINS, la série MUSÉE EDEN et plus récemment le long métrage GERRY.

    Nathalie Petrowski est bien connue du public et des cinéphiles québécois. Elle est journaliste, critique, chroniqueuse, auteure et scénariste. En 1991, elle coécrit le court LE COMPLEXE D’ÉDITH réalisé par Paule Baillargeon. En 1993, elle scénarise certains épisodes de la série télévisée ZAP. En 2005, elle signe l’adaptation à l’écran de son propre roman, MAMAN LAST CALL, et le scénario du film MISS MÉTÉO. Cette année, elle signe le scénario du grand succès québécois GERRY.

    Présenté par la SARTEC et l’ ARRQ en collaboration avec Téléfilm Canada

  • R Legault

    Dimance 7 août, 2011 à 11h30

    L'union des artistes (UDA) : mode d'emploie


    Une discussion informative sur l’UDA et tout ce qu’un réalisateur ou producteur doit savoir avant de réaliser son premier film selon les règles de l’union.


    Raymond Legault, président

    À chaque tournage éventuel, les jeunes réalisateurs de courts doivent se demander si leur film sera réalisé selon les règles de l’UDA. Quelles sont ces règles? Quels pourraient être les impacts sur un tournage si certains acteurs sont membres de l’UDA? Qu’est-ce qu’un paiement différé et quelles en sont les conditions. Voilà certains des sujets qui seront abordés lors d’une discussion avec Raymond Legault, président de l’UDA. L’Union des artistes (UDA) est un syndicat professionnel représentant les artistes qui travaillent en français au Québec et au Canada. L’UDA représente aussi tous les artistes œuvrant dans une autre langue que le français, sauf l’anglais. L’UDA regroupe quelque 11 000 artistes membres, dont environ 7 000 membres actifs et 4 000 membres stagiaires. Ceux-ci sont regroupés au sein de quatre catégories, soit les acteurs, les chanteurs, les animateurs et les danseurs. La mission de l’UDA : défendre les intérêts sociaux, économiques et moraux de ses membres, qui sont pour la plupart des travailleurs autonomes. Au cœur de ses activités : négocier des conditions minimales de travail et de rémunération des artistes dans les secteurs de sa compétence et assurer le respect des ententes collectives.

    Présenté par l’UDA avec Téléfilm Canada

  • M Deveraux S Leonard C Labreche P Spurrell P Chica

    Dimanche 7 août, 2011 à 17h

    Réaliser un long métrage indépendant au Québec


    Deux réalisateurs et un duo créatif se remémorent et discutent ouvertement du financement et du tournage de leur film indépendant.


    Maurice Deveraux, Caroline Labrèche et Steeve Léonard, Philippe Spurrell et Patricia Chica

    Maurice Deveraux réalise dès 1994 son premier film autofinancé BLOOD SYMBOL (1994). Il enchaîne rapidement LADY OF THE LAKE (1998) et $LA$HER$ (2001) qui sont notamment distribué aux États-Unis, au Canada, en Allemagne, en France et en Angleterre. Son dernier long métrage, END OF THE LINE (2006), sélection officielle du Festival international du film de Toronto, s’est mérité des prix au festival écossais Dead by Dawn, à Fantasia 2007 et a joué dans de nombreux festivals prestigieux aux quatre coins du monde. Le Duo créatif formé de Caroline Labrèche et Steeve Léonard a signé de nombreux courts métrages sous le nom du collectif Dead Cat Fims avant de s’attaquer au tournage de leur premier long métrage, SANS DESSEIN (2009). Deux ans de tournage et quelques milliers de dollars plus tard, le film est acheté, distribué par TVA FILMS et distribué depuis peu en DVD à travers le Québec. Ils sont en écriture d’un deuxième long métrage. Inspiré par des événements tragiques, mais méconnus de l’histoire nébuleuse de notre belle province, THE DESCENDANT, premier long métrage du cinéaste montréalais Phillippe Spurrell, est un thriller surnaturel. Le film a été présenté en première mondiale à Fantasia 2006. Il est actuellement en préparation d’un nouveau film, THE BEAT, SURRENDER! Lauréate d’une vingtaine de prix internationaux, Patricia Chica est une réalisatrice trilingue et se spécialise en productions qui présentent de hauts standards de qualité. Elle est devenue membre de l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec dès le début de sa carrière : « à 21 ans, je sortais du programme en cinéma de l’Université Concordia et je savais que je réaliserais mes films. J’ai demandé à une réalisatrice de me parrainer pour devenir membre de l’association professionnelle dès le départ. Pour moi, la réalisation est avant tout un mode de vie. » Patricia vient de terminer le tournage de la série documentaire Chasseurs d’épices (ARTV) et prépare un documentaire sur le Salvador, son pays d’origine. Patricia a notamment réalisée le documentaire ROCKABILLY 514

    Présenté par l’ARRQ en collaboration avec Téléfilm Canada

2010 Sponsors