Le drame BLADES OF BLOOD et son épéiste aveugle en première dans le cadre du volet sur le cinéma sud-coréen

Dans le cadre du volet sur le cinéma sud-coréen proposé cette année, nous sommes fiers de présenter la première canadienne du drame historique où évolue un épéiste aveugle Blades of Blood de Lee Jun-ik, auteur du succès de Fantasia 2008 The King and the Clown. Personne ne sera surpris de voir que la traduction littérale du film – Like the Moon Escaping from the Clouds – rappelle les titres épiques de tant de westerns spaghetti (…And for a Sky A Roof Full of Stars, quelqu’un?). Comme dans plusieurs westerns, la lutte des classes et le besoin viscéral de vengeance constituent le cœur de l’histoire, qui se situe au 16e siècle durant la dynastie Joseon (1392-1910), une période éminemment trouble politiquement.

Basé sur la bande dessinée coréenne, ou « manhwa », du même nom de Park Heung-yong – qui a reçu le prix Republic of Korea Cartoon Culture Literary Prize by the Ministry of Culture and Tourism en 2005 – le film rappelle tout de même la série culte japonaise Zatoichi, quoique l’épéiste aveugle n’est qu’un des multiples personnages colorés de l’œuvre, incluant un maître de l’épée ambitieux, une courtisane au cœur brisé et le fils amer d’une concubine, qui se confronteront violemment avant la fin du récit.

Comme c’est souvent le cas avec les œuvres historiques épiques, le film a nécessité un entrainement rigoureux de la part des acteurs, sans compter les combats à l’épée et les leçons d’équitation. Hwang Jeong-min (vu l’an dernier dans Private Eye) a dû se rendre à des cours pour aveugles et l’actrice Han Ji-hye – qui fut engagée sans audition – a appris à jouer du gayageum, un instrument à cordes traditionnel coréen qui fut plus tard associé à l’évolution de la musique d’avant-garde.

Blades of Blood sera présenté le samedi 17 juillet à 21h25 au Théâtre Hall et mercredi le 21 juillet à 14h35 au Théâtre Hall. 

Pour plus d’information, incluant la description du film, la fiche technique, les images et la bande-annonce, visitez la page officielle du film ICI

Laisser un commentaire