Fantasia se lance dans une collaboration internationale avec le Festival des Maudits Films en France


Si par un heureux hasard vous êtes à Grenoble en France entre le 18 et le 22 janvier, assurez-vous d’aller voir le Festival des Maudits Films – pour la soirée d’ouverture de leur deuxième édition, le festival présentera une sélection de courts métrages québécois en association avec Fantasia et le Fantastique week-end du court métrage québécois!

L’un des buts de Fantasia est de créer un lieu de rencontre où le cinéma d’auteur et le cinéma de genre peuvent coexister et ce carrefour n’est nulle part aussi perceptible qu’ici au Québec où les opposés se côtoient régulièrement. L’engagement du festival envers les cinéastes locaux s’est accentué avec la création en 2008 du « Fantastique week-end » dédié au court métrage québécois, qui offre une vitrine aux œuvres de cinéastes québécois émergeants pouvant ainsi partager l’affiche avec leurs pairs plus expérimentés, et Isabelle Gauvreau, directrice du « Fantastique week-end », a sélectionné les meilleurs films de l’édition 2010 de la section pour cette présentation internationale. Il s’agit d’une opportunité unique pour le public européen de découvrir le cinéma de genre riche et renversant de la Belle Province. Le programmateur de Fantasia et académicien cinématographique Simon Laperrière présentera cette sélection en personne et animera une table ronde.

Le film Théorie de la religion du réalisateur québécois Frédérick Maheux, qui a clôturé la première édition de la section Camera Lucida à Fantasia, fera ses débuts sur le circuit des festivals européens et Eric Falardeau présentera son psychodrame exceptionnel tourné en 8mm, Coming Home. La Montréalaise Maude Michaud (la femme derrière la websérie Bloody Breasts: An Exploration of Women, Feminism and Horror Films) a été invitée pour organiser un programme de courts métrages canadiens de genre faits par des femmes où l’emphase sera mise sur les cinéastes québécoises. Ainsi, Grenoble aura droit à sa première rencontre avec les œuvres d’Izabel Grondin, Elza Kephart, Isabelle Stephen, Karine Philibert (toutes du Québec) et des jumelles Soska de Vancouver!

Également au menu du festival, on retrouve les projections répertoires de Forbidden Planet (mettant en vedette le regretté Leslie Nielsen), le classique mélancolique de l’horreur Les yeux sans visage de George Franju, un hommage à l’icône culte Paul Bartel et bien plus.

Pour la programmation complète, consultez le site web du festival ICI.

Laisser un commentaire