THE SHRINE de Jon Knautz se joint aux rangs des films classiques de “village de fous”

The Shrine - la suite de Jack Brooks Monster Slayer - joint les rangs de films ”village de fous” tels que The Wicker Man, Seventh Moon, Children of the Corn, Black Noon, Deadly Blessing, Population 436, et le classique Harvest Home. Cette communauté insulaire protège quelque chose et comme le tagline indique – « une fois vous l’aurez trouvé, ils ne vous laisseront pas partir » !

Déplaçant l’histoire vers un terrain bien moins familier que d’habitude,The Shrine se déroule dans la ville fictive d’Alvania, Pologne (mais a été tourné à Toronto). Trois journalistes arrivent sur les lieux pour rechercher un ancien mystère au sujet d’un randonneur disparu et se rendent rapidement compte que les gens de cette ville – qui sont loin d’être accueillants aux étrangers – cachent un histoirique d’activités cultes depuis plusieures générations. Là où Jack Brooks: Monster Slayer se régalait dans l’excès de mousse-latex style années 80s et la comédie à la Evil Dead II, The Shrine se prend au sérieux, et propose des influences plutôt comme The Exorcist + Exorcist II ou l’horreur gothique de Mario Bava.

Le village de fous est le cousin huppé de l’horreur de région forestière, et son placage de structure sociale (et dans plusieurs de ces films, d’accord de sentiments) rend l’horreur beaucoup plus insidieuse. Ces sociétés ont des lois et des règles – mais ce sont leurs propres.

——————————-

THE SHRINE est présenté dimanche 25 juillet a 7:15H dans le Hall theatre, avec Aaron Ashmore et Jon Knautz.

Pour plus d’information, incluant une description du film, une fiche technique et une bande-annonce, cliquez ICI

Laisser un commentaire