Napping Princess (" Hirune Hime: Shiranai Watashi no Monogatari")

Première Canadienne
  • Japon
  • 2017
  • 110 mins
  • Japonais
  • Anglais (sous-titres)
Billets
Sélection officielle : Festival international du film d'animation d'Annecy 2017

“Succeeds wonderfully… a fun action adventure” - George Art Baker, TIME OUT TOKYO

“Steampunk dreams and corporate reality wrapped in a modern day fairy tale… enjoy the ride” - Richard Eisenbeis, ANIME NOW!

Capitale du royaume de Heartland, Eastopolis est une ville étouffée par les embouteillages perpétuels. Ancien, la fille du roi, vit étouffée elle aussi, et pour ainsi dire prisonnière. Douée de pouvoirs remarquables, elle sait, grâce à un appareil numérique magique, donner vie à n’importe quel objet inanimé. Hélas, elle met également Heartland en péril, y attirant l’attention du Terrible Colosse... Ayant rêvé une fois de plus du royaume de Heartland, Kokone se réveille dans sa petite ville d’Okayama. Nous sommes en juillet 2020, trois jours avant l’ouverture officielle des Jeux olympiques de Tokyo. Tout semble aller pour le mieux. Et pourtant, ce n’est pas le cas. En effet, le père de Kokone, veuf, s’est laissé entraîner dans des magouilles corporatives. Bientôt commence à s’estomper la frontière entre le monde réel et les rêveries récurrentes de Kokone...

Dans l’univers de l’anime, le réalisateur Kenji Kamiyama a fait ses preuves avec des œuvres percutantes telles que GHOST IN THE SHELL: SAC, CYBORG 009 et EDEN OF THE EAST. Le voici de retour avec une histoire remplie d’imagination débridée et rafraîchissante, un techno-thriller bien ficelé incluant et de la bagarre mecha-contre-kaiju! Entre autres choses, il s’agit d’une critique en haute résolution du monde à venir «?d’ici une dizaine de minutes?» : véhicules autonomes omniprésents, réalité virtuelle, et tout le reste. Les répercussions économiques et humaines de la révolution technologique se font d’ores et déjà sentir au Japon plus que n’importe où ailleurs, et Kamiyama n’est pas sans le savoir. Ce thème est l’un des principaux rouages de l’histoire de NAPPING PRINCESS, mais pas aux dépens d’une bonne vieille aventure fantastique à la sauce steampunk. Au cœur de l’action, on retrouve bien entendu une héroïne adolescente débrouillarde et charismatique, avec la voix de Mitsuki Takahata (que nous pourrons voir en chair et en os à Fantasia cet été dans RAGE et dans JAPANESE GIRLS NEVER DIE).

- Traduction : David Pellerin

Re/MAX Sponsors