Fritz Lang

Première Canadienne
  • Allemagne
  • 2016
  • 104 mins
  • Allemand
  • Anglais (sous-titres)
Billets
GAGNANT : Meilleur long métrage, Hessen Film and Cinema Awards 2016

Pris dans une impasse créative à la suite de la sortie de LA FEMME SUR LA LUNE, Fritz Lang devient fasciné par le monstre de Düsseldorf, un tueur en série qui terrorise l’Allemagne. Tirant profit de sa célébrité et de ses contacts, le réalisateur saute dans le premier train se dirigeant vers la ville et s’implique dans l’enquête. Or, plus il s’approche de la vérité, plus c’est son propre passé qui se dévoile. Décrit à la fois comme un génie, un maniaque égocentrique et un sadique, Lang était le fils d’un père violent, ainsi qu’un soldat ayant connu les tranchées de la Première Guerre mondiale. À présent, tandis que le cinéma s'apprête à entre dans l'ère du son, Lang doit faire face au mal qui l'habite… tout en résolvant une des affaires de tueur en série les plus infâmes de l’histoire de l’Allemagne!

Loin d’être un biopic conventionnel, FRITZ LANG de Gordian Maugg aborde la vie — et l’œuvre — de Lang (Heino Ferch) comme si ce dernier était l’antihéros d’un de ses propres films. Se déroulant comme s’il s’agissait d’un épisode de « Fritz Lang, détective privé », le film est un hybride étrange et sensationnaliste de « fan-fiction », de spéculation et de biographie sérieuse! Le curieux long métrage de Maugg ne se contente pas de raconter les faits historiques. C’est plutôt un hommage halluciné, composé d'extraits de la filmographie de Lang et de reportages filmés à l'époque de la république de Weimar, entrecoupés à même la reconstitution méticuleuse de Maugg (qui rappelle à la fois ZELIG et certains pastiches récents comme THE ARTIST). Voici un tourbillon d’images où le passé entre en collision avec le présent, une exploration non pas de l’homme, mais bien du mythe — une image composite d’un cinéaste insaisissable, alors qu’il s’apprêtait à créer le chef-d’œuvre qu’est M LE MAUDIT.

- Traduction : Kevin Laforest

Re/MAX Sponsors