Radius

Première Mondiale
Billets

En présence des réalisateurs Caroline Labrèche et Steeve Léonard

Liam s’éveille après un accident d’auto. Il n’a plus aucun souvenir de qui il est ou de l’accident dont il a été victime. Il cherche d’abord de l’aide dans un restaurant, mais ne trouve que des cadavres aux yeux laiteux. Convaincu qu’il s’agit d’un virus circulant dans l’air, il se rend à l’adresse inscrite sur son permis de conduite. Il réalisera rapidement qu’il semble être la cause de toutes ces morts. Tout organisme vivant l’approchant à moins d’un rayon de 50 pieds meurt sur-le-champ. Seule Jane semble pouvoir être près de lui. Elle aussi était dans l’accident d’auto et comme lui, elle a perdu la mémoire. Lorsqu’ils sont ensemble, l’impact mortel de Liam sur les gens qu’il croise semble s’évaporer. Ensemble, ils tenteront de se remémorer leur passé et de comprendre le lien qui semble les unir. Mais ils ne devront jamais plus être à plus de 50 pieds l’un de l’autre.

Les festivaliers les ont d’abord connus sous le nom collectif de Dead Cat Films et avec leur pléiade de courts métrages déjantés. Puis en 2009, Caroline Labrèche et Steeve Léonard présentaient au public leur premier film indépendant, SANS DESSEIN, une comédie romantique d’une rare originalité. Ici, le duo propose un long métrage dramatique qui se présente un peu comme un épisode de la série THE TWILIGHT ZONE. C’est une rupture de style et de ton avec tout ce qu’on avait pu voir auparavant du duo, qui prouve ici que leur mise en scène bicéphale peut s’adapter à d’autres genres que la comédie. La magnifique direction photo de Simon Villeneuve est souvent relevée par la bande sonore de Benoît Charest. RADIUS est un nouveau projet à voir le jour issu de Fontières, le marché de coproduction internationale du festival Fantasia. Nous sommes honorés de présenter ce film de genre québécois en première mondiale.

– Marc Lamothe

Re/MAX Sponsors