Genocidal Organ (" Gyakusatsu Kikan")

Première Canadienne
  • Japon
  • 2017
  • 115 mins
  • Japonais
  • Anglais (sous-titres)
Billets

“A dystopian sci-fi animation that will leave its audience stunned” - Rachel Cheung, SOUTH CHINA MORNING POST

Ce que l’on craignait le plus vient de se produire : un engin nucléaire vient de détoner à Sarajevo, engendrant un mouvement de panique généralisée. Les démocraties privilégiées s’endurcissent et plongent illico en mode surveillance. Les contrées les plus vulnérables s’effondrent, tandis que déferle une vague de conflits ethniques pandémiques et de tueries. Rien toutefois qui ne soit à l’épreuve de Clavis Shepherd, le capitaine du groupe d’élite tactique, dont les moindres gestes sont épiés par ses gestionnaires de Washington. Au cours d’une opération dirigée par le président lui-même, l’équipe de Shepherd infiltre l’enceinte sécurisée de criminels de guerre géorgiens, à la recherche d’une mystérieuse cible américaine. Or, les choses ne se déroulent pas comme prévu : le seigneur de la guerre et un autre agent meurent au combat. John Paul, l’Américain recherché, est toujours en cavale, et malgré lui, au cœur du génocide qui s’abat sur le monde.

Après EMPIRE OF CORPSES et HARMONY (présenté à Fantasia l’an dernier), voici la conclusion d’une trilogie d’adaptations en animation des romans de l’auteur Project Itoh, alias Satoshi Ito, mort d’un cancer en 2009. En dépit d’une carrière d’écrivain trop brève et tragique, ses quelques livres ont remporté de nombreux prix littéraires ainsi que les éloges des mordus de science-fiction. Véritable auteur iconique au Japon, Ito dépeint un avenir rapproché sombre et troublant, où les enjeux géopolitiques planétaires, la technologie et la rude moralité se heurtent de façon incisive, et où l’âme humaine est malheureusement trop facilement laissée pour compte. Techno-thriller à l’atmosphère tendue, l’anime GENOCIDAL ORGAN dresse un portrait intense de cette vision terrifiante.

- Traduction : Elizabeth Poitras (Semantikos)

Re/MAX Sponsors